Aller au contenu

Annie Brocoli: son immense culpabilité lors de sa séparation

Annie Brocoli: son immense culpabilité lors de sa séparation
Deux filles le matin

Deux filles le matin aborde toujours des sujets très près de la réalité des Québécois et ce lundi ne faisait pas exception. L’animatrice Marie-Claude Barrette a en effet discuté avec ses invités de séparation et c’est avec beaucoup de courage qu’Annie Brocoli est revenue sur une rupture douloureuse survenue, alors qu’elle commençait à être connue pour son personnage très aimé du jeune public.

Un fait qui n’a bien entendu pas aidé l’artiste à se sentir mieux. Au contraire, Annie Brocoli avait l’impression d’être une impostrice. Elle vivait avec une immense culpabilité à l’idée de vouloir mettre un terme à sa relation avec son conjoint de plus de dix ans.

« Ma vie publique commençait, j’avais […] honte de me dire  »je vais être une chanteuse pour enfants, pis je vais briser ma famille, bravo! » »

C’est pourquoi il a été aussi difficile pour l’artiste d’accepter de quitter son partenaire, car plus que l’impression de tromper son public, c’était aussi de laisser derrière des années de bonheur et faire vivre ce qu’elle avait elle-même vécu en tant qu’une enfant du divorce à ses deux enfants, à ce moment âgés de 2 ans pour sa fille et 5 ans pour son garçon.

« J’avais juste honte partout. Je n’en parlais ni à ma mère ni à mes amies, j’ai restée pognée avec ça. J’avais de l’angoisse, j’avais de la misère à avaler parce que je ne parlais pas. C’était physique », a-t-elle raconté.

Un mal qui l’a rongé pendant deux ans puisque c’est à 28 ans qu’elle a réalisé que l’amour n’était plus au rendez-vous.

« J’ai été avec lui de 18 ans à 30 ans. À 28 ans… j’étais quand même jeune. Je n’étais plus amoureuse, je manquais d’admiration. On s’en allait sur des voies différentes. Ce n’est pas un mauvais gars et je ne suis pas une mauvaise fille, avec du recul. Mais qu’est-ce que tu veux… ce n’était plus là dans mon cœur », a-t-elle ajouté.

Annie Brocoli se souvient que la dernière année avant la rupture officielle a été la plus dure de toutes.

« Ça n’allait plus. Tu n’as plus le goût d’embrasser ton chum… Tout avait vraiment cassé. »

C’est malgré tout grâce à ses enfants qu’elle a pu retrouver le bonheur.

« Puis à un moment donné, au bout de peut-être deux ans, ce qui m’a donné le boost […], je me suis dit :  »je vais prouver à mes enfants qu’il faut choisir le bonheur dans la vie ».

« Ça fait 18 ans, et ça fait longtemps que j’en ai pas parlé. Je suis pleine d’émotions encore », a conclu Annie Brocoli.

Une histoire qui redonnera peut-être un peu d’espoir à toutes les familles qui ont vécu des moments difficiles à cause de la pandémie.

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Rythme la nuit
En ondes jusqu’à 05:30
En direct
75