12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope outline12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close16x16 spotify12x12 arrow left outline12x12 arrow right outline16x16 link

Prévenir les infections urinaires en 10 points

111
On le dit, on le répète : il faut boire beaucoup d’eau, toute la journée. Plus vous buvez, moins vos urines seront concentrées et vous aurez ainsi moins de chance de contracter une infection. On estime qu’un adulte devrait boire de 1,5 à 2 litres de liquide par jour – préférablement de l’eau. L’été, vous pouvez augmenter un peu votre consommation de liquide, puisque la transpiration est plus importante. D’ailleurs, l’été est la saison des cystites! À vos litres d’eau, vous pourriez aussi ajouter un verre de jus de canneberge par jour : la petite baie rouge limite l’adhésion des bactéries aux parois des voies urinaires. Source: Mamanpourlavie.com
Si vous avez envie d’uriner, allez-y : il ne faut pas se retenir. Dans cet ordre d’idées, essayer d’aller à la toilette plusieurs fois par jour. Pour ce faire, retour au point 1 : on boit beaucoup! Source: Mamanpourlavie.com
Favorisez les sous-vêtements fabriqués avec des matières naturelles. Les tissus synthétiques favorisent la transpiration et, par le fait même, la formation de microbes. Aussi, portez des vêtements qui ne sont pas trop serrés. L’humidité et la chaleur sont des éléments qui favorisent les éclosions d’infections urinaires. Source: Mamanpourlavie.com
Est-ce que vos infections urinaires ont l’habitude de sévir à la suite d’une relation sexuelle? Si c’est le cas, prenez alors l’habitude d’uriner tout de suite après vos ébats. Vous chasserez ainsi les bactéries qui pourraient se loger dans l’urètre. Source: Mamanpourlavie.com
Comme mentionné, il se peut que l’infection se transmette lors de vos rapports sexuels. Si c’est le cas, et que la situation perdure, demandez à votre conjoint de se soumettre à une analyse d’urine. Il pourrait avoir lui-même une infection et vous la transmettre, à répétition. Source: Mamanpourlavie.com
Prenez l’habitude de vous essuyer en effectuant un mouvement d’avant vers l’arrière : pas l’inverse. De plus, lavez-vous les mains régulièrement avec de l’eau et du savon. Source: Mamanpourlavie.com
Pendant vos règles, changer régulièrement de tampon ou de serviette hygiénique. Source: Mamanpourlavie.com
Saviez-vous que la stagnation de selles au niveau du rectum favorise la prolifération de microbes? Si vous souffrez de constipation, voyez-y. Mangez beaucoup de fruits et de légumes et favorisez les aliments riches en fibres. Une diète équilibrée, de l’exercice et beaucoup d’eau : ça ne peut que faire du bien! Source: Mamanpourlavie.com
Il est important d’avoir une bonne hygiène corporelle, mais il ne faut exagérer non plus. Utilisez toujours des produits non parfumés et limitez la toilette intime à deux fois par jour, au maximum. Évitez aussi les douches vaginales qui sont réputées pour assécher les parois vaginales, et en conséquence amoindrir les protections naturelles du corps. Source: Mamanpourlavie.com
Ne jouez pas au docteur, en prenant des médicaments qui ne vous ont pas été prescrits, ou les restants d’une prescription antérieure. De plus, assurez-vous de bien suivre le traitement prescrit jusqu’à sa fin : même si les symptômes de la cystite ont disparu, les bactéries peuvent toujours être actives. Elles risqueraient alors de développer une résistance et l’infection réapparaîtrait. Source: Mamanpourlavie.com
Il a été rédigé par Marie-Eve Bourassa.
En direct de 09:00 à 11:00
2179
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.