12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Louis-Jean Cormier présente ses excuses aux femmes

Louis-Jean Cormier présente ses excuses aux femmes

Louis-Jean Cormier présente ses excuses aux femmesHPQ

Ouh la la! Ce fut tout un réveil samedi matin pour les femmes du milieu artistique, mais aussi pour toutes les femmes de ce monde.

Dans une entrevue pour La Presse+ hier matin, on pouvait découvrir une entrevue en format « Pour ou contre », où l’auteur-compositeur-interprète Louis-Jean Cormier, aussi connu comme ancien membre et leader du groupe Karkwa, affichait ses opinions sur divers enjeux, dont la parité hommes-femmes dans les festivals.

Cette échange a été rendue publique seulement trois jours après la Journée internationale des droits des femmes, durant lequel Les soeurs Boulay en avait profité pour déplorer le manque de femmes et de musique francophone dans la programmation du Festival d'été de Québec 2018.

Vous devinerez donc que ses propos n'ont pas du tout fait l'unanimité sur les diverses plateformes du net.

Après avoir pris connaissance de cet article, la chanteuse et juge de Danser pour gagner Laurence Nerbonne a tenu à mettre les points sur les « i » par rapport aux propos jugés sexistes de Louis-Jean émanant du texte paru dans le journal.

Laurence s'est défendue haut et fort, ralliant derrière elle toutes les femmes: « Comment devons-nous nous y prendre, Louis-Jean, pour changer nos paradigmes sociaux? Comment nos jeunes filles de 10 ans peuvent-elles s'imaginer devenir des musiciennes ou techniciennes de musique s'il n'y en a pas dans les shows qu'elles vont voir? Comment les femmes d'ici doivent-elles prendre leur place comme réalisatrices si aucun homme ne fait réaliser son album par une femme? ».

La belle blonde a aussi proposé qu'on change nos paradigmes sociaux, qu'on défasse cette représentation du monde, cette manière de voir les choses, ces croyances ancestrales.

« J'ai beaucoup hésité à t'écrire aujourd'hui. Encore une fois, j'ai eu peur. Je me suis dit que je m'adressais à une idole, un pair, une figure importante de la musique. J'ai ressenti pour la millième fois mon infériorité de femme du milieu. Mais je ne peux plus garder le silence face à des propos du genre, parce que j'ai une armée derrière moi », s'est exclamée la chanteuse.

Il est donc tout à fait naturel que Louis-Jean Cormier ait tenu à s'excuser en publiant un mea culpa sur sa page Facebook officielle.

« Tous les gens qui me connaissent savent que je ne suis pas ce gars là, que je suis pour la parité homme-femme point. Et donc aussi en musique, sous les projecteurs comme dans l'ombre », a-t-il affirmé, avant de constater que plusieurs femmes artistes l'entouraient, et qu'elles avaient pour la plupart beaucoup plus d'expérience que lui.

« Je prends la main que me tendent Les Soeurs Boulay et Laurence Nerbonne, qui se proposent de m'en apprendre un peu plus sur le sexisme systémique auquel elles, mes collègues, sont confrontées. Clairement j'ai un exercice de conscience à faire et ça tombe bien, je suis en sabbatique », a souligné le chanteur de 37 ans à la fin de son texte.

En direct de 05:30 à 08:30
2255
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.