• Accueil
  • Catherine «Peach» Paquin avoue avoir pleuré suivant son retour à l'hôpital

Catherine «Peach» Paquin avoue avoir pleuré suivant son retour à l'hôpital

Catherine «Peach» Paquin avoue avoir pleuré suivant son retour à l'hôpitalHPQ / BIG

Depuis le 30 mars dernier, Catherine « Peach » Paquin a repris du service en tant qu'infirmière pour venir en aide au milieu de la santé qui a cruellement besoin de personnel en ce temps de pandémie. À l'annonce de cette nouvelle, l'ancienne candidate d'OD Grèce a avoué à ses abonnés que malgré une certaine crainte, elle ne voyait pas comment elle pouvait rester chez elle pendant que ses collègues infirmiers et infirmières se démènent pour nous garder en sécurité.

Voir la publication sur Instagram 

Toujours aussi proche de ses abonnés, la pétillante jeune femme a organisé une petite séance de questions-réponses pour donner de ses nouvelles. Bien entendu, la question que beaucoup de gens se posaient concernait son retour à l'hôpital. Catherine « Peach » n'a pas hésité une seule seconde à admettre qu'elle trouvait cela difficile.

« Je vous mentirais si je vous disais que les deux ou trois premiers soirs que je suis revenue à la maison je ne pleurais pas, parce que je pleurais. C'est dur de voir à quel point le milieu a changé, que la COVID-19 peut être grave, et comment l'ambiance est différente. Ça m'a choqué. Heureusement, j'ai une équipe de malade; j'ai retrouvé mon ancienne équipe et je les aime. C'est donc ce feeling-là qui me donne le goût d'y retourner tout le temps et d'aider les patients. Alors en général ça va bien. Fatiguée, mais ça va bien! », a-t-elle dit tout en authenticité.

Elle a aussi ajouté à une autre question qu'elle pensait bien continuer à travailler à titre d'infirmière après la crise. Elle a toutefois nuancé sa réponse en indiquant qu'elle ne le ferait toutefois pas à temps plein. Elle aime beaucoup son nouveau travail de créatrice de contenu, et donc elle voudrait bien combiner les deux. « Un mélange des deux jobs que je fais en ce moment, c'est vraiment mon rêve! Le feeling d'aider m'avait vraiment manqué, mais je ne sais pas si je vais être capable de le faire pendant 35 ans. Dans le sens que je ne trouve plus que c'est la réalité de nos jours. Je pense qu'il y a juste les fous qui ne changent pas d'idée, et si à 35 ans, j'ai envie de retourner à l'université, je vais le faire parce que les coups de tête, c'est ma passion. Je vais essayer de toucher au plus de trucs possible. »

Même si c'est un gros coup à donner, Catherine « Peach » demeure positive et met de côté tout l'argent qu'elle fait à titre d'infirmière pour financer son prochain voyage. « Je vous garantis que quand j'ai mon vaccin et que les aéroports et les avions annoncent qu'ils repartent, je pense que le Québec ne me revoit plus pendant 6 mois », a-t-elle déclaré le sourire aux lèvres.

Gageons qu'elle ne sera pas la seule, et d'ici là, elle continue de prendre une journée à la fois et de profiter de l'élément le plus positif qui est ressorti de cette crise, soit de « prendre le temps de prendre son temps ». 

Les oiseaux de nuit
En direct de 00:00 à 05:30
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.