12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Jean Pagé, en fin de vie, est « très serein »

Jean Pagé, en fin de vie, est « très serein »

Jean Pagé, en fin de vie, est « très serein »HPQ

Jean Pagé vit les derniers mois de sa vie, rapporte aujourd'hui Réjean Tremblay, alors que la fille du commentateur sportif s'est confiée au Journal de Montréal.

Le journaliste avait reçu un premier diagnostic du cancer de la prostate il y a 23 ans et était plus tard devenu porte-parole de l'organisme Procure, pour qui il a posé encore à l'automne dernier dans le cadre de la campagne Noeudvembre. Après les traitements et une opération, Jean Pagé avait retrouvé la santé, mais la maladie est revenue il y a plusieurs années et il arrive maintenant à la fin de sa vie.

C'est dans sa maison des Laurentides qu'il coule ses derniers jours en compagnie de ses proches, notamment sa conjointe Brigitte.

Jean Pagé se dit « serein » face à la mort, un mot que sa fille Isabelle utilise également pour décrire l'état de son père. C'est notamment en revisitant ses souvenirs qu'il garde cette attitude positive, lui qui estime avoir « fait une belle vie ». Avec aussi trois autres enfants qui sont en santé et qui l'entourent, le chroniqueur sportif affirme qu'il « trouve aussi le bonheur dans le présent. »

« La mort, c'est l'inconnu. Personne n'est revenu pour nous en parler. Si mourir, c'est fermer les yeux comme lorsqu'on s'endort, alors je suis prêt. Mais c'est certain que cet inconnu fait poser des questions. Je comprends les personnes âgées ou les malades qui ont besoin de la religion. Qui ont besoin de croire. Je me questionne beaucoup. Si j'étais solitaire, si je n'étais pas aussi bien appuyé et entouré, si j'étais dans une unité de soins palliatifs comme ça devrait être le cas, je ne sais pas comment je vivrais ma vie spirituelle. Oui, je me questionne... », a ajouté celui qui se dit en paix avec lui-même et avec les autres.

L'organisme Procure a décidé de souligner l'apport de Jean Pagé en renommant cette année la Marche du Courage en son nom. Pour participer, vous pouvez vous inscrire ici.

En direct de 05:30 à 08:30
2224
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.