• Accueil
  • Les moments marquants du Gala Québec Cinéma 2019

Les moments marquants du Gala Québec Cinéma 2019

Les moments marquants du Gala Québec Cinéma 2019HPQ

Ce dimanche 2 juin avait lieu la Gala Québec Cinéma, qui récompense le meilleur de ce qu'on a produit pour le grand écran. En direct de Radio-Canada, la soirée a donné lieu à quelques bons moments de télé.

Le bien-cuit 
Après un numéro dansant peu convaincant, les deux animatrices, Edith Cochrane et Guylaine Tremblay, ont livré un bien-cuit qui, pour une fois, n'était pas trop salé, mais juste assez. On a particulièrement aimé quand elles ont fait la liste de tous les films pour ados auxquels on a eu droit dans la dernière année!

L'hommage aux récents disparus
Deux grandes figures du cinéma d'ici se sont éteintes tout récemment. Jean Beaudin et Jean-Claude Labrecque nous ont quittés il y a quelques jours à peine, mais n'ont pas pour autant été oubliés et le duo d'animatrice leur a livré un vibrant, quoique (trop) rapide, hommage. Guylaine Tremblay était particulièrement émouvante.

Les présentations des films en nominations
Les longs métrages en lice pour le prix du Meilleur film étaient cette année encore présentés par différents acteurs du milieu tout au long du Gala. Nouveauté cette année : les présentateurs faisaient un parallèle avec d'anciennes productions qui les mettaient en vedette. Ainsi, Pascale Bussières a abordé Genèse en passant par Sonatine alors que Sébastien Ricard a d'abord parlé de Dédé à travers les brumes pour en venir à La Bolduc.

Guylaine Tremblay devient un personnage animé
La coanimatrice du Gala a revêtu un kit pour animer un personnage 3D en disant qu'elle ne se présenterait plus jamais sur un plateau de tournage grâce à ce truc et qu'elle pourrait, comme une productrice, rester chez elle à encaisser les chèques, ce qui a bien fait rire dans la salle. Par contre, en insistant autant sur la technologie pour présenter le prix de Meilleur court métrage d'animation, on passait à côté de tout le coeur nécessaire pour réaliser de telles oeuvres, comme l'a rappelé le récipiendaire, Patrick Bouchard pour Le Sujet. Malaise!

Le décor
Eh Sainte! C'était pas facile ces immenses rideaux argentés qui drapaient le fond de la scène. On aurait cru à des célébrations de Noël plutôt kitsch venues tout droit d'une autre époque et ça n'est pas passé inaperçu sur les réseaux sociaux...

Monia Chokri et Anne-Élisabeth Bossé
Les deux artistes fraîchement revenues du Festival de Cannes où la réalisatrice de La femme de mon frère a remporté le prix Coup de coeur du jury d'Un certain regard sont montées sur scène pour présenter le prix de Meilleur premier film, remis à Yan Giroux. Mais pas question d'aborder leur récent périple; elles nous ont plutôt jasé de la mésange à tête noire... qui a environ la même taille que la Palme d'or! On en aurait pris plus.

Les remerciements de Ricardo Trogi
Son discours de remerciement après avoir gagné le Prix du public pour 1991 s'est finalement transformé en ode à la boisson! Ricardo Trogi a sorti sa facture de la SAQ pour nous rappeler que l'alcool peut être une pas pire source d'inspiration, parfois. Mais avec modération s'il vous plaît; on n'a pas tous du vino qui nous coule dans les veines!

Les mots d'amour de Debbie Lynch-White
Gagnante de la Meilleur interprétation féminine dans un premier rôle, l'actrice a d'abord remercié sa femme, Marina Gallant, en soulignant qu'elle l'a endurée quand elle pratiquait le violon et le turlutage pour son rôle dans La Bolduc. C'était cute à voir, c'est certain! Debbie Lynch-White a aussi pris un moment pour rappeler l'apport de cette grande femme de la chanson.

En direct de 00:00 à 06:00
805
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.