12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • La victime alléguée d'Éric Salvail sort de l'ombre

La victime alléguée d'Éric Salvail sort de l'ombre

La victime alléguée d'Éric Salvail sort de l'ombreHPQ

Des onze plaintes déposées au SPVM contre Éric Salvail en mai dernier, une seule a été retenue. Pendant plusieurs mois, le plaignant Donald Duguay a préféré conserver son anonymat, mais sort aujourd'hui de l'ombre et se confie sur l'affaire via plusieurs médias.

«C'est important dans mon cheminement personnel de sortir de l'anonymat, de lever la tête pour faire changer la honte de côté. Ce n'est pas à moi à baisser la tête. C'est la seule journée où je vais en parler. » a-t-il confié à la journaliste Monic Néron du 98.5 FM.

L'homme a aussi raconté que ce sont les multiples allégations d'exhibitionnisme et de harcèlement de la part d'Éric Salvail, révélées notamment dans la foulée du mouvement #MeToo, qui ont réveillé chez lui les souvenirs de sa propre agression survenue alors qu'il était âgé de 20 ans et travaillait au service du courrier de la tour de Radio-Canada. Salvail, son collègue de l'époque, était alors inconnu du public. À la suite de la lecture des multiples témoignages accusant l'animateur d'inconduites sexuelles, Donald Duguay révèle avoir subi un choc post-traumatique et vouloir aujourd'hui obtenir justice pour toute la souffrance occasionnée par les agressions qu'il aurait subies sur une période de sept mois en 1993.

« Qu'il fasse un an, six ans ou dix ans de prison, pour moi, ça ne changera rien. » a-t-il aussi confié à Jean-François Guérin de TVA Nouvelles avant d'ajouter que d'être le seul cas reconnu rend le tout plus lourd à porter et qu'il « devient le point focal de la haine » des fans d'Éric Salvail. « Mais je n'ai rien à voir dans sa chute, il a provoqué sa chute lui-même» explique-t-il.

On rappelle qu'Éric Salvail est présentement formellement accusé de harcèlement, agression et séquestration à l'endroit de Donald Duguay et que l'affaire sera de retour en cour le 27 mars. Salvail aurait d'ailleurs l'intention de plaider non coupable.

En direct de 05:30 à 08:30
2580
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.