12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Alexandre Champagne s'indigne contre l'irresponsabilité de Caroline Néron

Alexandre Champagne s'indigne contre l'irresponsabilité de Caroline Néron

Alexandre Champagne s'indigne contre l'irresponsabilité de Caroline NéronHPQ

On connaît Alexandre Champagne comme un homme au grand coeur, s'associant aux plus belles causes... Mais cette fois, le populaire photographe à exprimé ce qui le chicote dernièrement en soulevant quelques éléments du cas de Caroline Néron, dont l'entreprise serait au bord de la faillite avec plus de 9 millions de dollars de dettes, en plus de salaires non payés à ses employés et de 736 000 dollars dus à son ex-mari. Après que François Lambert, fidèle à ses habitudes, se soit manifesté sur le sujet, c'est aujourd'hui Alexandre qui a tenu à exposer les incohérences dans la démarche de la femme d'affaires québécoise.

Sur sa page Facebook hier matin, il a souhaité ouvrir les yeux aux Québécois quant aux agissements de Caroline Néron et des conséquences en découlant, relevant entre autres beaucoup de mensonges partagés au public :

« On dirait qu'en tant qu'entrepreneur, j'peux pas me taire sur le sujet. Je me désole de voir que l'entreprise de Caroline Néron est en faillite. Je ne le souhaite à personne, évidemment.

Cependant, 9.7 millions de dollars de dettes, bon en gestion ou pas, si t'as la moindre idée de ce que tu fais, ça n'arrive pas du jour au lendemain. Ce qui me fâche le plus, ce sont les présences médiatiques répétées de Caroline comme femme d'affaires prolifique et tous les mensonges auxquels on a eu droit à propos de l'entreprise et de sa principale gestionnaire.

Ça prouve un point que j'ai toujours défendu : on traite l'entrepreneuriat de manière très mauvaise au Québec. On veut voir les gens réussir et on est prêts à gober tout ce qui nous excite et semble incroyable, sans réfléchir à la réalité des entrepreneurs et à leurs combats quotidiens.

Les entrepreneurs, c'est pas seulement les Dragons. C'est aussi des propriétaires de café locaux, des entrepreneurs en construction, des artisans et un paquet d'autres gens, qui font pas semblant qu'ils ont du cash et/ou qui le gèrent adéquatement.

Je suis vraiment irrité par la situation parce que personne n'ose dire que Bijoux Caroline Néron était géré comme de l'osti de marde et que ses employés sont en attente de 360 000 dollars collectivement, somme qu'ils ne verront probablement jamais (je peux me tromper, Caroline pourrait décider de les payer et de ne pas payer ses créanciers, je crois en sa bonne foi).

C'est un comportement irresponsable, ce sont des années de mensonges et le public a tout avalé. Ça, c'est triste.

J'espère qu'on va tirer une leçon de ça, qu'on va comprendre que madame Néron n'est pas une victime, mais bien la responsable de ses propres déboires financiers.

C'est vraiment rien contre elle, ç'aurait pu être n'importe qui d'autre et j'aurais dit la même affaire. Je ne la connais pas personnellement, je ne porte aucun jugement de valeur à son endroit et je lui souhaite sincèrement d'arriver à trouver des solutions à ses problèmes.

C'est simplement que si t'es pour te promener en Range Rover, avec une montre qui équivaut au salaire annuel moyen au Québec, en participant à une émission où on vénère tes capacités de gestionnaire d'entreprise, assure-toi que les bottines suivent les babines ».

Avez-vous la même perception qu'Alexandre Champagne?

En direct de 16:00 à 19:00
1837
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.