• Accueil
  • Nos jeunes souffrent de plus en plus de surmenage

Nos jeunes souffrent de plus en plus de surmenage

Nos jeunes souffrent de plus en plus de surmenage Pexels

De plus en plus, les professionnels de la santé diagnostiquent le surmenage chez les enfants, c’est assez nouveau comme phénomène et ça devrait tous nous interpeler comme parent. 

Le premier singe du surmenage chez l’enfant est bien entendu la fatigue. Et c’est justement ce qui est inquiétant selon Suzanne Vallières, psychologue et auteure des Psy-trucs qui était en entrevue ce matin dans Bonjour Montréal… en vacances. « Normalement, un enfant n’avouera jamais qu’il est fatigué, il répondra même qu’il ne l’est pas du tout. Alors, un enfant qui dit qu’il est fatigué, qui est triste, qui pleure plus que d’habitude et qui se retrouve en plus avec des problèmes du sommeil devrait vous mettre la puce à l’oreille. »

L’origine de cet épuisement? Le manque de temps libre, sans horaire, sans pression. Ne rien faire, jouer sans encadrement particulier (on ne parle pas de sécurité ici, mais bien de jeu dirigé), laisser de la place à l’imagination et même à l’ennui sont nécessaires à l’équilibre mental et physique des enfants. 

Écoutez les explications et les recommandations de Suzanne Vallières ici.

Bonjour Weekend

Bonjour Weekend

avec Paméla Beaudry

En direct de 06:00 à 09:00
2364
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.