nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars ic more vert 36px cloud download 95like 2 phone 2
  • Accueil
  • Réactivation de la section des Hells à Sherbrooke: doit-on se méfier ?

Réactivation de la section des Hells à Sherbrooke: doit-on se méfier ?

Réactivation de la section des Hells à Sherbrooke: doit-on se méfier ? Photo: archives La Presse canadienne

Les Hells Angels sont officiellement de retour à Sherbrooke. Ils ont réactivé leur section, dont les affaires étaient paralysées depuis l’opération SharQc en avril 2009.

La réouverture du chapitre des Hells de Sherbrooke s’est officialisée ce week-end, en Beauce, lors d’un rassemblement ayant pour but de célébrer le 30e anniversaire du chapitre de Québec.

Des membres arborant de nouveau une veste à l'effigie de la section de Sherbrooke ont été observés par des enquêteurs de la Sûreté du Québec.

Ce chapitre avait pratiquement été rayé de la carte il y a 9 ans grâce à l’arrestation de plus de 150 membres ou associés du gang.

Rappelons que cinq membres de la section de Sherbrooke arrêtés et accusés dans la foulée de cette opération SharQc avaient commencé à subir leur procès en 2015, avant que celui-ci prenne fin abruptement, par un arrêt des procédures judiciaires.

Avec la réactivation de la section sherbrookoise, les Hells Angels ont donc cinq chapitres au Québec, incluant ceux de Montréal, de la Rive-Sud, de Trois-Rivières et de Québec.

«La section de Sherbrooke est riche en histoire criminelle au Québec», a affirmé sur nos ondes le journaliste aux affaires criminelles de La Presse, Daniel Renaud.

Le retour des Hells à Sherbrooke peut signifier «un message à la police», selon lui. «Ils ont maintenant complété leur retour. La situation est possiblement revenue à celle qui prévalait avait l’opération SharQc.»

«Il peut y avoir d’autres raisons, a indiqué M. Renaud. Le trafic de stupéfiants continuait quand même dans la région des Cantons de l’Est, même quand la section de Sherbrooke était gelée. C’est peut-être plus facile de contrôler ce qui se passe dans la région en ouvrant de nouveau le chapitre...»

En direct de 01:00 à 05:30
1882
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.