Noël à la DPJ

Noël à la DPJPhotomontage 98.5

Alors que Noël rime habituellement avec bonheur en famille et retrouvailles, pour plusieurs enfants de la DPJ hébergés dans des centres fermés, il s’agit de l’une des périodes les plus douloureuses de l’année.

Des bénévoles, des donateurs et des intervenants tentent tant bien que mal de mettre un baume sur la douleur de ces enfants en essayant… de répondre à leur liste du Père Noël.

Suivez la quête de la journaliste du 98.5 Valérie Lebeuf et du réalisateur Mario Langlois, qui ont passé plusieurs jours auprès de ces écorchés de la vie. Confrontée aux témoignages touchants et à des entrevues bouleversantes, notre équipe n’est pas sortie indemne de cette aventure. 

Épisode 1: « Il a commencé à me battre, je commençais à l’appeler papa »

18:33

Épisode 1: « Il a commencé à me battre, je commençais à l’appeler papa »

Les enfants de la DPJ traînent souvent un lourd poids. C’est le cas de MiniSia et Noémie, deux adolescentes de 12 et 13 ans. Elles confient leurs histoires bouleversantes et expliquent pourquoi elles doivent vivre maintenant dans un foyer de groupe, avec un minimum de contact avec leur famille. Deux ados qui se sont livrées sans retenue avec une incroyable franchise.

Détails

Les enfants de la DPJ traînent souvent un lourd poids. C’est le cas de MiniSia et Noémie, deux adolescentes de 12 et 13 ans. Elles confient leurs histoires bouleversantes et expliquent pourquoi elles doivent vivre maintenant dans un foyer de groupe, avec un minimum de contact avec leur famille. Deux ados qui se sont livrées sans retenue avec une incroyable franchise.

Épisode 2: Les promesses brisées

17:22

Épisode 2: Les promesses brisées

Malgré la douleur que leurs parents leur ont parfois fait vivre, les déceptions nombreuses et les promesses brisées, des enfants placés à long terme entretiennent souvent l’espoir d’une vie meilleure auprès d’eux. Et même s’ils ont peu d’attentes envers leurs parents, la désillusion est souvent lourde. Et déchirante.

Détails

Malgré la douleur que leurs parents leur ont parfois fait vivre, les déceptions nombreuses et les promesses brisées, des enfants placés à long terme entretiennent souvent l’espoir d’une vie meilleure auprès d’eux. Et même s’ils ont peu d’attentes envers leurs parents, la désillusion est souvent lourde. Et déchirante. 

>>>Notre série balado est également disponible sur les plateformes Apple et Google Balados

Épisode 3: Les murs sont partout

17:26

Épisode 3: Les murs sont partout

Être en garde fermée en centre jeunesse, c'est la réalité de 40% des 160 jeunes que l'on retrouve à l'établissement Cité des Prairies. Vivre Noël à l'intérieur des murs de béton pour des jeunes de 13 à 20 ans à qui la vie n'a pas fait de cadeau. Un quotidien difficile, où certains s'en sortent et d'autres non. Et les éducateurs qui font tout leur possible pour tenter d’adoucir leur « temps ».

Détails

Être en garde fermée en centre jeunesse, c'est la réalité de 40% des 160 jeunes que l'on retrouve à l'établissement Cité-des-Prairies. Vivre Noël à l'intérieur des murs de béton pour des jeunes de 13 à 20 ans à qui la vie n'a pas fait de cadeau. Un quotidien difficile, où certains s'en sortent et d'autres non. Et les éducateurs qui font tout leur possible pour tenter d’adoucir leur « temps ». 

Épisode 4: Une fleur dans le bitume

18:00

Épisode 4: Une fleur dans le bitume

Des ados du centre de réadaptation pour les jeunes de Cité-des-Prairies qui donnent de leur temps pour que le Noël des plus petits de la DPJ soit plus heureux. Une éducatrice met quant à elle sur pied un véritable magasin pour offrir des vêtements gratuits aux enfants de l'établissement Mont Saint-Antoine, sous la forme du principe de Donnez au suivant. Entre les histoires d’enfance brisées, des initiatives prennent place pour offrir aux jeunes un avenir plus ensoleillé.

Détails

Des ados du centre de réadaptation pour les jeunes en difficulté de Cité-des-Prairies qui donnent de leur temps pour que le Noël des plus petits de la DPJ soit plus heureux. Une éducatrice met quant à elle sur pied un véritable magasin pour offrir des vêtements gratuits aux enfants de l'établissement Mont Saint-Antoine, sous la forme du principe de Donnez au suivant. Entre les histoires d’enfance brisées, des initiatives prennent place pour offrir aux jeunes un avenir plus ensoleillé. 

>>>>>> Vous avez été touché par ce que vous avez entendu? Cliquez ici pour faire un don à la Fondation du centre jeunesse de Montréal et aider les jeunes.

Les oiseaux de nuit
En direct de 00:00 à 07:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.