12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • 3 villes à découvrir sur la côte espagnole méditerranéenne

3 villes à découvrir sur la côte espagnole méditerranéenne

3 villes à découvrir sur la côte espagnole méditerranéenneAlex Tihonov / Moment / Getty Images

Cet article est une collaboration avec Guides de voyage Ulysse.

Tarragone

La Costa Daurada, dont le nom (« côte dorée ») s’inspire vraisemblablement de la couleur de son sable fin, s’étend du sud-ouest de Barcelone jusqu’à l’extrémité méridionale de la Catalogne. Plus grande ville de la région, Tarragone attire les visiteurs curieux de découvrir et d’admirer ses monuments et ses vestiges romains. Ancienne cité administrative et marchande de l’Hispanie romaine, Tarragone (Tarragona) s’impose comme une ville où cohabitent riche patrimoine médiéval et romain, traditions et modernité. Les traces de la Rome antique sont visibles partout dans cette ville portuaire, d’ailleurs inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO pour ses extraordinaires vestiges romains. Tarragone a également conservé sa cité médiévale fortifiée, qu’il ne faut pas manquer d’explorer.

Une balade à l’intérieur de la vieille ville permet en effet d’aller à la rencontre d’un passé médiéval encore fortement présent. En plus d’un dédale de ruelles, dont la Carrer dels Cavallers (rue des Chevaliers), et des charmantes places, comme la Plaça del Pallol, c’est assurément la Catedral de Tarragona qui couronne ce patrimoine architectural médiéval. Érigée entre les XIIe et XIVes. sur les fondations d’un ancien temple romain, cette superbe cathédrale mélange les styles gothique et roman.

Une promenade qui longe les remparts encerclant la vieille ville, le Passeig Arqueològic, permet de découvrir cette importante muraille érigée au IIIe s. av. J.-C., puis renforcée entre les XVIe et XVIIIe s., dont il reste un peu plus d’un kilomètre de murs. Elle serait la construction architectonique romaine la plus ancienne en dehors de l’Italie.

Peníscola

S’étendant sur une presqu’île, la charmante Peníscola est devenue une agréable station balnéaire. À l’origine reliée à la terre par un tombolo qui assurait sa défense, elle est surnommée « la ville sur la mer » et souvent comparée au Mont-Saint-Michel. Cette ancienne cité médiévale compte toujours un port de pêche très actif. À l’intérieur de ses remparts, la vieille ville surplombe la mer depuis un imposant rocher. S’y trouvent 510 petites maisons blanches construites le long de ruelles étroites, pavées et escarpées, qui évoquent son passé médiéval. Le Museu de la Mar, également situé dans la cité, explique les liens entre le patrimoine historique et culturel de la ville et la mer. Il abrite notamment des bassins où vivent de nombreux représentants de la faune aquatique méditerranéenne des environs. En se baladant dans le quartier historique, on peut régulièrement entendre un son étrange. À la hauteur de la porte San Pedro, El Bufador, un tunnel naturel de 64 m creusé dans le rocher, donne l’impression que la mer très proche émet un doux souffle en été, alors qu’en hiver et lors de tempêtes, un bruit assourdissant s’y fait entendre.

Près du centre-ville, la Platja Norte est la plus populaire des plages environnantes, avec ses 5 km de sable fin et doré.

Au sud, le splendide Parc Natural de la Serra d’Irta, avec ses reliefs escarpés et rocheux parsemés de falaises et de petites criques, s’avère l’une des rares enclaves côtières des environs restées vierges. Des sentiers balisés permettent aux amoureux de la nature d’y faire de belles randonnées en bord de mer.

Alicante

Capitale de la province du même nom, Alicante est une importante ville portuaire de quelque 330 000 habitants, dont le passé fut marqué par la présence successive des Phéniciens, des Grecs, des Romains et des Arabes. Dominée par un château, sa vieille ville conserve jalousement ses vestiges d’un autre âge et présente une architecture civile et religieuse de grand intérêt.

Le Castell de la Santa Bàrbara est perché sur le mont Benacantil. Il abrite aujourd’hui le Museu de la Ciutat d’Alacant (MUSA) (musée de la ville d’Alicante), qui raconte l’histoire de la ville et de son château.

Parmi les nombreuses institutions culturelles d’Alicante, trois musées se distinguent particulièrement. Le Museu Arqueològic Provincial d’Alacant (MARQ) comprend diverses salles vouées à la préhistoire, à la culture romaine, au Moyen Âge et à d’autres périodes, toutes présentées au moyen d’une scénographie impressionnante et ludique.

L’art contemporain est au rendez-vous au Museu d’Art Contemporani (MACA). On peut aussi y découvrir des oeuvres de Dalí, Chillida, Gris, Miró, Tàpies et de plusieurs autres artistes espagnols et internationaux.

Quant à l’élégant Museu de Belles Arts Gravina (MUBAG), il présente une importante collection d’oeuvres d’art datant du Moyen Âge aux premières décennies du XXe s.

Promenade animée des plus appréciées, l’Explanada d’Espanya, bordée de palmiers, longe le port depuis la Plaça Porta del Mar jusqu’au Parc de Canalejas. La populaire Platja del Postiguet s’étend pour sa part un peu plus à l’est.

À quelques encablures, l’île de Tabarca, un ancien refuge de pirates, présente une nature préservée et de belles criques aux eaux limpides et riches en biodiversité.

Extraits tirés du livre Fabuleuse Espagne méditerranéenne, par un collectif d’auteurs Ulysse.

En direct de 08:30 à 12:00
1223
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.