12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • La Côte-Nord de Julie Bélanger

La Côte-Nord de Julie Bélanger

La Côte-Nord de Julie BélangerMaude Chauvin

Cet article est une collaboration avec bloomemagazine.com.

 

Ta Côte-Nord en trois mots 

Maison. Immensité. Bleue.

 

Office de tourisme de la Côte-Nord

Source: Office de tourisme de la Côte-Nord

Vivre au bord de la mer, c’est…

Respirer l’air salin tous les jours. Voir son bleu changeant au fil des heures, des marées, des saisons, être témoin de sa force, de son intensité aussi. Et vivre avec, à son rythme. Quand on habite au bord de la mer, on sait aussi que lorsque ça ne va pas, on peut toujours s’y réfugier pour se nettoyer l’intérieur. Ma mère a toujours dit que l’eau salée guérit tous les bobos et j’y crois. Ceux du corps et ceux du cœur.

 

Où as-tu grandi? Quand es-tu partie?

J’ai grandi dans la petite ville de Port-Cartier. Une ville de 7000 habitants (du moins c’est ce qui était écrit pendant des années sur la pancarte à l’entrée de la ville!). Une place où tout le monde se connaît… avec ce que ça comporte d’avantages et d’inconvénients ;) Une ville qui a développé ma créativité, mon imaginaire, parce que tout était à faire! J’ai dû quitter la région à l’âge de 19 ans pour aller étudier à l’université. L’exil est une réalité pour la plupart des étudiants qui veulent poursuivre leur parcours académique. 

 

Parle-nous des gens, là-bas, de leur façon de vivre

Chaleureux. C’est le premier mot qui me vient à l’esprit quand je pense aux gens de la Côte. Comme si, parce que l’hiver est plus long et plus aride qu’en ville, on avait développé ce réflexe de chaleur humaine. Ce sont des gens qui aiment rire aussi. Qui sont «faites sur le rough» en quelque sorte, où on a vite affaire au vrai, au cœur. Et ça, ça me plaît et ça me définit beaucoup.

 

Le sentiment qui t’habite lorsque tu reviens «chez toi»

Un bien fou! Dès que j’arrive à Tadoussac, la porte d’entrée de la Côte-Nord, que ça sent chez nous, que je respire enfin l’air salin à pleins poumons, que je vois les épinettes, mon fleuve immense, que j’entends les goélands, un sentiment de bien-être total s’empare de mon être. Je l’ai souvent dit, mais c’est comme si je retrouvais à chaque fois un morceau de mon cœur qui y est resté depuis que je suis partie. J’y suis complète.

 

Une journée parfaite sur ta Côte-Nord: que fais-tu?

Je vais sur la plage de Gallix. Une des plus belles plages de sable fin au monde (dis-je de façon très objective!). Un trésor que seuls les gens de la place connaissent. Et où on a l’impression d’être seul au monde tellement elle est immense. Idéalement, j’y suis avec ma famille, on se fait un pique-nique, on se baigne (oui, oui, on peut se baigner l’été!). Ça se termine chez mes parents autour d’un feu de camp, à jaser, manger, boire et regarder le ciel étoilé.

 

Une chose qui pourrait nous surprendre à propos de la Côte-Nord

Qu’on peut s’y baigner l’été ! OK, l’eau n’est pas aussi chaude que dans le sud, je vous l’accorde. Mais de plus en plus, probablement dû au réchauffement de la planète, on peut s’y baigner… et c’est très agréable.

 

Un endroit où tu aimes retourner à chaque visite

Le Café-théâtre Graffiti. Une petite salle de spectacles hyper chaleureuse et intime, située sur une presqu’île à Port-Cartier. Tous les grands artistes du Québec sont passés par là! Personnellement, c’est un lieu qui a été déterminant dans ma vie puisque c’est là que j’ai découvert ma passion pour les communications, l’été de mes 20 ans, après y avoir travaillé comme publiciste. Ç’a été mon déclencheur d’étincelles.

Tu dois nous parler de ton rituel avec le crâââbe!

Aah! le crâââbe de la Côte-Nord, un des grands plaisirs du printemps. Je DOIS en manger au moins une fois par année. Idéalement, le jour même où il a été pêché. André, le voisin de mes parents, travaille sur des crabiers à l’occasion et il leur offre souvent un crabe en revenant. Quand ça arrive, c’est soir de fête! On le décortique et on le mange la plupart du temps en sandwich. Rien de compliqué. Question de laisser toute la place au goût délicat (et exquis!) du crabe.

 

Ton bord de mer préféré à part celui de ta Côte-Nord?

Y’en a plusieurs. Je cours les bords de mer! J’ai capoté sur la Grèce, avec son bleu mauve si unique, ses plages de sable tantôt blanc, noir ou rouge! J’ai aussi adoré le côté brut et sauvage d’Hawaii, particulièrement Kauai. Et que dire du Portugal? Méga coup de cœur pour le sud du pays.

 

Envisagerais-tu de retourner vivre là-bas ?

J’y ai souvent pensé. En fait, quand ça ne va pas bien, c’est le premier réflexe dans ma tête: je repars sur la Côte! Toutefois, mon métier fait en sorte que ça serait difficile d’y vivre à temps plein. Mais je me vois très bien, plus tard, les cheveux blancs au vent, en train de me bercer tout en prenant l’apéro sur ma véranda donnant sur la mer… On ne sait jamais ce que la vie nous réserve ;)

 

Julie Bélanger est la porte-parole de Tourisme Côte-Nord, et comme elle le dit si bien, elle est emballée par cette association parce qu’elle a cette région tatouée sur le cœur depuis toujours.

 

À voir sur la Côte: les recos de Julie

 

La plage de Gallix et celle de Pointe-aux-Anglais. Des kilomètres et des kilomètres de sable, la mer, le ciel immense, des lieux magnifiques!

 

Le Café-théâtre Graffiti, où on peut voir les meilleurs spectacles en formule intime à Port-Cartier, dans un endroit chaleureux et magnifique.

 

À Sept-Îles, le Casse-croûte du pêcheur pour les amateurs de fruits de mer. C’est LA place! Les propriétaires ont bâti une cage à homard géante où on peut y déguster tous les produits de la mer... Un délice!

 

Autre suggestion à Sept-Îles: Edgar café bar, un sympathique café-bar pour manger, prendre un verre, en bordure de mer.

 

Pour suivre Julie:

Facebook @juliebelangerofficiel

Instagram @juliebelanger1

En direct de 05:30 à 08:30
1911
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.