nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

Éliane Gamache Latourelle : « Je suis malade »

Éliane Gamache Latourelle : « Je suis malade »
Crédit photo : Chambre commerce Magog-Orford

« La jeune millionnaire » offre une réponse.

Éliane Gamache Latourelle a décidé de réagir à la récente enquête de La Presse par Nathalie Petrowski qui la dépeint sous un jour pour le moins très sombre.

C'est par l'entremise du compte Facebook de son ami et auteur du livre « La jeune millionnaire », Marc Fisher, qu'Éliane Gamache Latourelle offre son premier morceau de version. Elle allègue notamment souffrir de sérieux problèmes de santé, et semble minimiser certains des gestes qui lui sont reprochés.

« J’ai vendu L’Activatrice – qui avait un chiffre d’affaires de 550 000 $, à Ariane Leduc, suite à sa demande, pour 30 000 $ alors que je me trouvais dans une situation personnelle très difficile avec mon conjoint de l’époque. Mme Leduc a été incapable de faire rouler l’entreprise comme je le faisais et elle m’en veut à mort puisque j’ai refusé de reprendre le flambeau étant donné mon piètre état physique et mental. Mme Leduc a donc décidé de se venger et d’entamer un procès médiatique avec l’aide de son amie journaliste à La Presse. Mme Leduc a utilisé les médias pour exposer une dispute qui est devant les tribunaux.

Je suis sincèrement désolée que mes recommandations n’ont pas eu tous les résultats escomptés auprès d’une infime partie des centaines de gens que j’ai conseillés. Je ne suis pas parfaite, j’ai clairement aussi fait des erreurs dans mon parcours qui m’ont grandement affecté professionnellement et personnellement, mais je sais aussi que j’ai fait une différence significative et positive dans la vie professionnelle et personnelle de plusieurs autres qui n’ont pas été cité dans cette « enquête journaliste ». J’ai toujours été de bonne foi et j'ai toujours voulu aider les autres.

Je suis malade. Ma santé physique et mentale en a pris tout un coup au cours de la dernière année. Je n’ai pas la force d’accorder des entrevues pour me défendre ou pour raconter des faits à propos de mes anciens partenaires d’affaires et de vie qui pourraient les démolir.

EGL. », peut-on lire (intégral) sur la page de M. Fisher.

La Presse a de nouveau réagi à son tour, affirmant que l'enquête de Nathalie Petrowski, avait été effectuée « dans les règles de l'art ». 

La journaliste sera d'ailleurs à Tout le monde en parle, ce dimanche, afin de discuter de ce sujet de l'heure.

Les nuits 100% musique

En direct de 00:00 à 05:30

1453
100

Les nuits 100% musique
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.