nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

Et si votre patron regardait vos réseaux sociaux?

Et si votre patron regardait vos réseaux sociaux?
mitsoumagazine.com

Que ce soit sur Facebook, LinkedIn, Instagram ou autres réseaux sociaux, ce que vous publiez pourrait être observé par votre service des ressources humaines, les recruteurs et votre futur employeur et vous nuire dans votre carrière.

Sans être aussi extrême que des clichés d’un soir de beuverie la veille d’une journée de maladie de dernière minute, des commentaires désobligeants sur un client ou des photos de deux employés « collés collés » lors d’un congrès, soyez bien avisé que vos photos, vos commentaires et vos vidéos pourraient contribuer à votre congédiement, des mesures disciplinaires ou à éliminer votre candidature.

Protégez votre réputation professionnelle et faites le « test des deux frigos » avant d’afficher quoi que ce soit sur vos médias sociaux.

Comme vos dessins que vos parents placardaient fièrement sur la porte du réfrigérateur, avant d’immortaliser vos paroles et gestes, affichez mentalement vos publications sur les deux réfrigérateurs de votre vie; celui de votre chez vous et celui au boulot.

Premièrement, imaginez vos photos, vos vidéos ou vos commentaires sur votre réfrigérateur de la maison. Imaginez aussi que votre mère décide de venir faire un tour chez vous. Elle entre et se dirige vers votre réfrigérateur pour y déposer votre repas favori : une lasagne. Êtes-vous à l’aise avec ce qu’elle voit sur la porte en ouvrant votre frigo? Elle est accompagnée de votre petit neveu de sept ans ainsi que de votre grand-père de 77 ans. Ils s’assoient à la table de votre cuisine, face au réfrigérateur, en attendant votre mère. Êtes-vous toujours aussi à l’aise avec ce que ce duo regarde et lit?

Prenez maintenant les mêmes propos et affichez-les sur le réfrigérateur de la salle de repos de votre lieu de travail. Grand patron invite Gros client à prendre un café dans ce lieu de rassemblement qui sera bientôt bondé pour le dîner. En allant au réfrigérateur pour ajouter du lait à leurs cafés, ils arrivent face-à-face à vos propos. Rougissez-vous en pensant à ce qu’ils voient sur la porte?

Si vous avez répondu « non » à ces deux questions, et que vous êtes confortable avec ce que tous observent sur les deux frigos de vos vies; personnelle et professionnelle, allez-y. Écrivez votre commentaire. Publiez vos photos. Téléchargez la vidéo.

Si vous hésitez, le moindrement, abstenez-vous. Ne le faites pas. Ne publiez pas sur vos réseaux sociaux. Ne vous mettez pas à nu sur le Net.

Puis, la prochaine fois que vous ouvrez votre ordi, « Googlez-vous ». Qu’est-ce que le Net dit de vous? Comme vous le constaterez, les moteurs de recherche ne font pas la distinction entre vos réseaux personnels et professionnels. Sur le Net, vous n’avez qu’une identité virtuelle. Est-ce que tout ce qui s’y trouve est flatteur, à jour ainsi qu’en lien avec vos valeurs et celles de votre employeur? Si vous avez répondu « non », faites le ménage virtuel de vos comptes. Au besoin, demandez à vos employeurs précédents de retirer votre profil. Sollicitez aussi l’appui de vos amis en leur disant que vous souhaitez être informé des photos qu’ils affichent de vous. Si nécessaire, dites-leur aussi de retirer certaines photos qui ne vous représentent pas selon vos attentes.

Si vous vous croyez plus futés que ceux qui surveillent vos activités en ajustant vos paramètres pour être invisible, sachez que plusieurs employeurs et recruteurs se questionnent quand un candidat n’a pas d’identité virtuelle. Ils se demandent « Que veut-il bien cacher…? ». Évidemment, il y a des gens qui n’ont pas de compte de réseaux sociaux. Si vous êtes de ceux-là, ce texte ne vous est pas dédié.

À l’ère des vedettes virtuelles où le nombre de clics augmente la notoriété, sachez que tous ces « j’aime » peuvent aussi détruire votre réputation.

Avant de diffuser, partout sur la planète, protégez votre gagne-pain, faites le test des deux frigos et surveillez votre réputation virtuelle.

Les nuits 100% musique

En direct de 00:00 à 05:30

1487
100

Les nuits 100% musique
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.