nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

Dessiner, c’est bon pour la santé!

Dessiner, c’est bon pour la santé!

Cet article est une collaboration avec Mamanpourlavie.com et a été écrit par Anne Costisella

Vous demandez-vous parfois à quoi ça sert, de dessiner? Et si on vous disait que c’est bon pour la santé de vos enfants?

Quand les enfants dessinent, ils imaginent des univers, des mises en scène et des personnages qui veulent dire beaucoup de choses. C’est un moment de détente et de créativité que tous les enfants ont en commun. Mais à quoi ça sert de dessiner et comment peut-on les encourager à dessiner davantage?

À quoi ça sert de dessiner?

D’abord, le dessin sert à développer la motricité fine. Les enfants doivent apprendre à manipuler des crayons de bois, de cire, des crayons-feutres et d’autres objets de forme et de taille différentes dans un mouvement précis. Le dessin sert aussi à remarquer les couleurs, les contrastes, à prendre conscience de la couleur du ciel, des arbres, de la peau, de ses yeux, de son chat et du soleil. Pour un enfant, le dessin sert aussi à observer les formes présentes dans son environnement, à constater qu’un œuf n’est pas aussi rond qu’un bouton, à comprendre que le monde qui nous entoure n’est pas en deux dimensions, mais qu’on peut quand même comprendre quand un dessin en deux dimensions est bien fait.

D’ailleurs, le dessin sert aussi à réaliser ce qu’il faut faire pour que les autres comprennent ce qu’on voulait dire. C’est une excellente méthode pour voir à travers le regard des autres et expliquer que même si on exprime ce qu’on pense du mieux qu’on peut, les autres ne comprendront peut-être pas à quoi on faisait référence.

Plusieurs psychologues qui travaillent auprès des enfants utilisent le dessin à la fois comme moyen de communiquer, mais aussi pour comprendre l’état d’esprit de l’enfant. Sans dire que tout passe par le dessin, il est vrai que certaines thématiques ou couleurs en disent long sur ce que traverse l’enfant, que ce soit une difficulté, un traumatisme ou simplement la vie de tous les jours. Sans en faire tout un plat, portez attention aux dessins de vos enfants, ils vous donneront peut-être des indices intéressants.

Le développement et les dessins

L’apprentissage par le dessin varie aussi selon l’âge de votre petit Picasso. Vers un an et demi, c’est surtout le plaisir de manipuler le crayon avec de plus en plus d’adresse qui enseignera la motricité à votre enfant. Pendant ses premiers gribouillages, il se souciera bien peu de ses œuvres, il dessinera par plaisir de jouer avec un crayon. C’est plus tard, vers 2 ou 3 ans, qu’il pourra commencer à compléter des cercles et des lignes droites et qu’il s’intéressera au résultat.

Entre 3 et 5 ans, il s’inspirera de ce qui l’entoure pour dessiner. Il dessinera des maisons, des voitures, des personnages avec des yeux et une bouche en ajoutant de plus en plus de détails. À cet âge, il dessinera ce qu’il voit, sans égard à la disposition. Par exemple, un cheval aura quatre pattes placées un peu n’importe comment, même s’il est vu d’un angle qui cacherait une patte ou deux en réalité. Pour votre enfant de quatre ans, un cheval a quatre pattes et puis c’est tout! Vers sept à huit ans, il sera capable de dessiner les choses selon son point de vue et pourra dessiner ce qu’il voit plutôt que ce qu’il sait.

Par la suite, tout sera une question d’intérêt et de pratique. Certains enfants dessineront chaque fois qu’ils en auront l’occasion et avec tant d’adresse que vous aurez envie de garder les serviettes de papier du restaurant où il aura fait son dernier dessin. Pour d’autres, ce sera plus difficile, même dans les cours d’arts plastiques où ils se retrouveront souvent sous la moyenne de la classe. Ce n’est pas la fin du monde. Pour bien des gens, le dessin perd de son intérêt quand vient le temps de lire. Ce goût revient parfois plus tard quand, devenue maman, on dessine avec les enfants, parfois il ne revient jamais.

Voyez l’article Techniques faciles pour apprendre à dessiner. Il contient des trucs pour dessiner des chats, des chiens, des visages, des châteaux, etc. Ces trucs peuvent aider votre enfant qui se décourage et qui vous dit qu’il n’a aucun talent en dessin!

L’aider à développer ses aptitudes : l’attitude
Pour que votre enfant arrive à se développer par le dessin, il doit être encouragé et libre. Ne l’aidez pas à dessiner en lui demandant de reprendre des traits ou en lui suggérant la vraie couleur des choses, par exemple. La créativité d’un enfant passe aussi par les soleils bleus et les chats à cinq pattes. Acceptez qu’il n’aime pas toujours ce qu’il fait, qu’il recommence, qu’il empire les choses et qu’il mélange les couleurs de drôles de façons. C’est la meilleure façon qu’il apprenne à dessiner, mais aussi à se faire confiance. Pour qu’il ait encore davantage confiance en lui, demandez-lui d’écrire son nom et la date sur son dessin avant de le ranger précieusement. Vous pourrez lui montrer les progrès qu’il a accomplis au fil des ans.

L’aider à développer ses aptitudes : le matériel
Pour qu’un enfant pratique le dessin souvent, il doit avoir le matériel nécessaire. Pour l’aider, vous pouvez mettre une petite table, du papier, des crayons et des aiguisoirs à sa disposition. Si tout le matériel est bien organisé et que votre enfant a une surface où s’installer quand il aura des élans d’inspiration, il risque de dessiner beaucoup plus souvent.

Si vous voulez encourager votre enfant à dessiner et même l’accompagner de temps à autre, il vaut mieux vous procurer des outils intéressants. Pour les très petits, les crayons-feutres à large pointe ou les crayons de cire sont intéressants parce qu’ils remplissent plus vite les formes que les crayons de bois, mais vous pouvez aussi essayer les pastels de couleur. Ils donnent des résultats surprenants et les utiliser pour étaler la couleur et faire des dégradés est une véritable partie de plaisir pour nous, les parents.

Vous pouvez lui donner des livres à colorier de temps en temps, mais les feuilles blanches encouragent beaucoup plus la créativité que ces cahiers qui se remplissent sans trop réfléchir. Si vos enfants veulent quand même dessiner des personnages et n’en ont pas encore la capacité, vous pouvez toujours leur procurer des pochoirs qu’ils utiliseront dans les dessins comme bon leur semble.

Le dessin est donc bon pour la santé parce qu’il développe les communications, la confiance en soi, le moral, le cerveau, la santé mentale et les habiletés moteurs de notre enfant. C’est beaucoup d’avantages pour une seule activité qui coûte si peu cher. En plus, en dessinant avec votre enfant, en lui posant des questions et en le félicitant, vous le comprendrez mieux et vous constaterez très vite qu’il apprend une multitude de choses à travers ses dessins. N’hésitez pas à nous parler de ses œuvres et de vos trucs, nous sommes toujours heureuses de vous entendre!

Soirée à votre Rythme

En direct de 20:00 à 00:00

1888
100

Soirée à votre Rythme

avec Stéphane Richard

Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.